Marseille, le 17 février à la Friche de la Belle de Mai (Marseille, au Cabaret Aléatoire), avec le collectif Rhizome

Le rhizome ne commence et n’aboutit pas,
il est toujours au milieu,
entre les choses, inter-être.
Il n’est pas fait d’unités, mais de dimensions,
ou plutôt de directions mouvantes.

Programme :

– Diffusion filmique à infrastructure stable [documentaire-fiction-court-métrages] 19H30-21H15
– Performance poétique à infrastructure variable [action-humaine-pratique-mixte] 21H15-22H30
– Fracture visuelle sur infrastructure sonore [RHIZOM/DRÖNE/FUEL-INSEKT/FONSQE] 22H30-3H00

ping pong d’images, Boucles festive à support visuel et sonore, s’assemblent pour construire


drÖne était également en écoute sur le site du Cabaret Aléatoire (cliquer sur le logo) :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *