communiqué de la revue "la main chaude" suite aux fichages des lycéens millavois ayant manifesté le 31/03/16

Désobéissances et micro-résistances.

Modérateurs : drÖne, LLB

Avatar du membre
Ël Rapha
Hikikomori !
Messages : 2058
Enregistré le : 13 août 2009, 01:00

communiqué de la revue "la main chaude" suite aux fichages des lycéens millavois ayant manifesté le 31/03/16

Messagepar Ël Rapha » 09 avr. 2016, 22:42

A Millau lors des manifestations du 31/03/16
Des lycéens ont escaladé la grille de la sous-préfecture pour installer une banderole .
Suite à cette action dûment photographiée,
Les forces de l'ordre se sont présentées au Lycée et ont exigé du proviseur l'identification sur photographie de ses élèves .

Ce qu'il a bien entendu conduit à la convocation de ses gamins qui ont eu droit au fichage génétique ....
et au reste .

bref la main chaude est une association d'histoire sociale millavois qui édite une revue éponyme sur Miullau .

"Une anecdote de la « Main chaude » : « Comprenne qui voudra, moi mon remords… »

A la fin de nos réunions de travail, avec un verre de vin rouge, ou de rhum, en main, selon les voyages de chacun, nous avons l’habitude d’exposer quelques brèves, quelques anecdotes qui pimentaient le quotidien des millavois. Pour finir, tout en restant dans notre objet : l’histoire millavoise et locale, celle de ceux qui l’ont faite par leur courage et leur engagement. Lors de notre dernière rencontre, notre doyen, notre plus vieux compagnon nous conta un souvenir de collégien, un souvenir du temps de l’Ayrolle.
Un jeune lycéen facétieux, un peu rebelle, un peu insoumis, au nom de héros grec - nous sommes alors pendant l’occupation et les allemands campent dans la cour du lycée – ce jeune paladin donc, inscrivit, à la craie, sur le tableau d’une salle d’étude le presque haïku que voici :
«  Ils sont venus gaiement
La plume au vent
Ils repartiront battus
La plume au C… »
Plaisanterie de potache ou acte de résistance ?
Un soldat allemand, francophone en tout cas, peut-être un « malgré-nous » alsacien, maîtrisant le français avec la subtilité nécessaire pour comprendre tout le sens de ces quasi vers s’empressa de courir offrir à son officier une traduction qui le mit dans une rouge rage. Quoi ! Des réfractaires, des révolutionnaires, des résistants, ici, qui narguent le Reich, qui le bravent, qui le défient ! Qu’on amène le coupable !
Sur ce, immédiatement, le censeur s’interposa : Il n’y avait pas de mal, ce n’était qu’une mauvaise plaisanterie d’internes rongés par l’ennui, une enquête serait conduite pour connaître le rimailleur en herbe… Vite, l’administration exfiltra vers un autre établissement celui qui, politiquement, poétisait une opinion audacieuse.
Nous savons, pour nous intéresser à l’Histoire, que ce qui vaut pour hier ne vaut que pour hier. Mais nous ne pouvons penser sans nostalgie à ce temps où des hommes droits et fiers se tenaient débout.
La « Main chaude » qui paraitra le 1er mai, avec des sujets voisins, rend compte de ces hardiesses, de ces volontés qui firent que le Sud Rouergue s’inscrivit avec force, avec originalité aussi, dans une histoire que nous avons plaisir à retracer. Mais nous vous en reparlerons bientôt.
La Main chaude. APPHSM, 48, Quai Sully Chaliès. Millau."


Bref apprenez a vos gamins à ne plus saliver [bisou.gif]



Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7504
Enregistré le : 05 oct. 2002, 22:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Re: communiqué de la revue "la main chaude" suite aux fichages des lycéens millavois ayant manifesté le 31/03/16

Messagepar drÖne » 10 avr. 2016, 07:26

voire à ne plus penser... c'est bien ce qu'on attend d'eux : ne pense plus, et consomme.


drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...


Retourner vers « > La Convergence des récalcitrants < »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron