Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Ici, on discute des sciences de la nature, mais aussi des sciences humaines et sociales.

Modérateurs : drÖne, LLB

Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7267
Enregistré le : 05 oct. 2002, 21:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar drÖne » 21 avr. 2010, 20:34

http://www.rue89.com/2010/04/21/le-logi ... con-148412
Le logiciel libre indésirable dans l'exposition « Contrefaçon »
Par Yann Guégan | Rue89 | 21/04/2010 | 20H27

C'est une simple borne audio, qui devait trôner dans un coin de l'exposition « Contrefaçon » inaugurée ce mercredi à la Cité des sciences de La Villette, à Paris. Mais les adeptes du logiciel libre pourraient bien en faire un casus belli contre l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI)

Isabelle Vodjdani, artiste et enseignante à Paris I, avait été chargée par les organisateurs de rédiger un court texte d'introduction à l'univers du copyleft, de l'open source et des licences GNU avant de l'enregistrer en studio. Vendredi, elle reçoit un mail signé par Blandine Savrda, la commissaire, l'informant que son travail a finalement été abandonné.

Le message est clair quant à la raison de ce changement de dernière minute :

« Notre partenaire principal, l'INPI, est farouchement opposé à ce que l'exposition donne la parole aux défenseurs du “libre”. Nous avons essayé de discuter et d'argumenter avec eux mais l'INPI reste intransigeant sur sa position.

Nous sommes donc obligés, avec grand regret, de ne pas présenter votre parole que vous aviez, aimablement, accepté de rédiger et d'enregistrer. »

Dans une tribune publiée sur Transactiv.exe, Isabelle Vodjani regrette ce choix, et reproduit le texte mis au point avec l'équipe de la Cité des sciences.
« C'est une expo de propagande, pour un public captif »

Au téléphone, la co-rédactrice de la licence Art libre explique en quoi le monde du « libre » avait toute sa place dans le cadre d'une expo où se côtoient reproductions de tableaux, baskets Nike contrefaites et photos retouchées :

« Le fait qu'un petit volet sur le libre ait été prévu au départ montre que les concepteurs avaient conscience qu'on ne peut pas traiter ce sujet-là sans en toucher un mot.

Se contenter de dire “ça, c'est interdit”, “ça, c'est très mal”, sans présenter des pratiques plus positives dans le domaine de la propriété intellectuelle, sans donner dans la nuance, ça me parait assez énorme.

C'est une expo de propagande, où on va emmener des cars d'écoliers, un public captif. Le tout au service d'un lobby qui veut défendre une certaine conception du droit d'auteur. »

« Ne pas apporter de la confusion dans l'esprit du public »

Au service communication de l'INPI, on se défend d'avoir influencé ce choix :

« Au sein de l'institut, on n'utilise que du libre ! On a travaillé avec tout un tas d'experts, le thème de la contrefaçon touchant plein de domaines. Le choix de retirer finalement ce texte partait d'une bonne intention : on ne voulait pas apporter de la confusion dans l'esprit du public entre l'univers du libre et des pratiques illégales. »

Même version du côté du service de presse de la Cité des sciences, où l'on rappelle que l'institution s'investit beaucoup dans ce domaine. Son Carrefour numérique organise par exemple des « Ubuntu parties », pendant lesquelles des experts aident des débutants à installer Linux sur leur machine :

« L'évoquer de manière sommaire au sein de l'expo n'aurait pas eu de sens. On a voulu rester light, on s'adresse à Monsieur et Madame tout le monde. »

Une institution sous pression des bailleurs de fonds ?

Et le message cité par Isabelle Vodjdani, qui incrimine l'INPI ?

« C'est un texte écrit rapidement, après une “revue de projet” avec tous les partenaires. On s'est sûrement mal exprimé. »

L'intéressée a également reçu, après la diffusion de son texte sur Internet, « un mail compréhensif de la part de la direction des expositions, regrettant que texte ne soit pas lisible ». Elle reconnaît les efforts de la Cité, et regrette que l'équipe de l'institution soit « sous pression » de ses bailleurs de fonds privés et publics.

L'affaire survient quelques mois après la création d'un établissement public commun entre structure du parc de la Villette et le Palais de la découverte, l'autre grande institution parisienne dédiée à la science. Une fusion contestée par le personnel de ce dernier et une série de scientifiques de renom.
Pour info, voici le site d'Isabelle Vodjdani avec son billet concernant l'INPI :

http://www.transactiv-exe.org/spip.php?article141
drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...

Avatar du membre
pH
Hikikomori !
Messages : 2198
Enregistré le : 12 juin 2006, 22:24
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar pH » 21 avr. 2010, 20:49

Je me demande aussi quel est le rapport entre le libre et la contrefaçon, hormis le fait que ce sont toutes deux d'excellentes initiatives… [mortderire.gif]

Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7267
Enregistré le : 05 oct. 2002, 21:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar drÖne » 21 avr. 2010, 20:53

Oui !

L'industrie culturelle ne se détruira pas toute seule, aidons-la : piratons !

[mortderire.gif]
drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...

Avatar du membre
patman
Hikikomori !
Messages : 1311
Enregistré le : 14 oct. 2002, 17:02
Localisation : Cannot find MySQL header files under yes.
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar patman » 21 avr. 2010, 21:41

Je me demande aussi quel est le rapport entre le libre et la contrefaçon, hormis le fait que ce sont toutes deux d'excellentes initiatives…
la contre façon existe surtout parce qu'il ya des brevets sur la cuisson des pats, donc est contrefaçon celui qui n'a pas payer sa licence à tagliatelle d'ou la juste place des licences autres que celle des puissants nikoomook$.

++

Avatar du membre
pH
Hikikomori !
Messages : 2198
Enregistré le : 12 juin 2006, 22:24
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar pH » 22 avr. 2010, 08:06

la contre façon existe surtout parce qu'il ya des brevets sur la cuisson des pats,
++
Ouais t'as raison t'es cuit, sommes cuits, seront cuits :twisted:

Je pensais pas au piratage : simple activité de riche geek à la con, mais à tous ces faux objets de marque produits dans des régions où même les lacets de chaussures leur sont inabordables. La traque des multinationales à leur égard est digne des plus grands polars… d'un cynisme à faire peur… et la télé qui rabache que ces produits sont "dangeureux", cancérigènes" ou d'autres conneries
Le détournement de marque est pas mal non plus. Ca doit être censuré aussi à la Cité des Sciences, cette activité qui consiste à contrefaire la pub et les logos… il y a 1 message à faire passer dans cette expo, pas 2, j'ai l'impression… passionnant quoi… [naze.gif]

Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7267
Enregistré le : 05 oct. 2002, 21:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar drÖne » 22 avr. 2010, 08:24

Quand tu sais qu'à peine 1% du prix de vente d'un CD va dans la poche des artistes, le reste revenant au distributeur et au label, je dis qu'il n'y a pas beaucoup de différence entre faire fabriquer des Nike par des enfants esclaves du sud-est asiatique et faire produire un CD par des zicos crève la faim. Donc, piratons, piratons, piratons ! C'est mon seul message !
drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...

Avatar du membre
patman
Hikikomori !
Messages : 1311
Enregistré le : 14 oct. 2002, 17:02
Localisation : Cannot find MySQL header files under yes.
Contact :

Re: Le logiciel libre indésirable dans l'expo "Contrefaçon"

Messagepar patman » 22 avr. 2010, 09:30

Quand tu sais qu'à peine 1% du prix de vente d'un CD va dans la poche des artistes, le reste revenant au distributeur et au label
Sont vraiment trop con ces artistes...perso piratés des merdes n'aucun intérêt pour moi, vont bien finir par crever tout seul de toute.
Vaut mieux voler, voler, voler et jamais rien payer !!! pis un peu de baises et de drogues aussi hein les zamis, sa peut pas faire trop de mal !

++


Retourner vers « > Sciences, technologies et société < »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron