Il fait chaud et on va tous crever

Ici on discute de thèmes environnementaux : écologie scientifique et/ou écologie politique, décroissance, etc.

Modérateurs : drÖne, LLB

Avatar du membre
Ël Rapha
Hikikomori !
Messages : 2063
Enregistré le : 13 août 2009, 01:00

Re: Il fait chaud et on va tous crever

Messagepar Ël Rapha » 29 mai 2019, 15:36

du mec à l'instit' officiellement placardisée pour le reste de l'année par le DASEN
DASEN. T.M. !!!
#dasen#turpitudes#montpellier



Avatar du membre
Ël Rapha
Hikikomori !
Messages : 2063
Enregistré le : 13 août 2009, 01:00

Re: Il fait chaud et on va tous crever

Messagepar Ël Rapha » 29 mai 2019, 15:36

L'éducation nationale ça :sm1:



Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7524
Enregistré le : 05 oct. 2002, 22:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Re: Il fait chaud et on va tous crever

Messagepar drÖne » 29 mai 2019, 16:59

Ach, le dasein, ça c'est un koncept teuton ça, c'est du lourd !

Toutes mes salutations à la placardisée, qui doit légitimement vitupérer, et bravo au contempteur créatif que tu es ! [mortderire.gif]


drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...

Avatar du membre
drÖne
Présidictateur
Messages : 7524
Enregistré le : 05 oct. 2002, 22:35
Localisation : Présidictature de Drönésie Orientale
Contact :

Re: Il fait chaud et on va tous crever

Messagepar drÖne » 03 juin 2019, 00:04

"Les racines des arbres vivent en symbiose avec un réseau complexe de champignons et de bactérie. Un groupe de chercheurs vient de publier la première cartographie mondiale de ce réseau indispensable à la vie des arbres mais mis en danger par le changement climatique."

https://reporterre.net/Le-changement-cl ... hampignons


drÖne
d'où, chose remarquable, rien ne s'ensuit...

Avatar du membre
Ël Rapha
Hikikomori !
Messages : 2063
Enregistré le : 13 août 2009, 01:00

Re: Il fait chaud et on va tous crever

Messagepar Ël Rapha » 03 juin 2019, 13:50

:sm1:
pendant ce temps là en fRance la macronnerie macronne et offre les sites classés aux bétonneurs




"Le massif du Mont-Blanc, les gorges de l’Ardèche, la dune du Pilat… Tous ces joyaux du tourisme made in France font partie des 2 700 sites classés selon la loi du 21 avril 1906. Quelque 1,1 million d’hectares de paysages français, soit 2 % du territoire, sont ainsi protégés de l’appétit des promoteurs. De façon simple et diablement efficace : tout projet d’aménagement notable envisagé sur ces sites – défrichage, agrandissement d’un bâtiment, création d’une passerelle – doit obtenir l’aval du ministère de l’Environnement, et passer sous les fourches caudines des inspecteurs des sites classés. Les changements mineurs, quant à eux, sont confiés au préfet.Un projet de décret, daté du 12 avril, signé par le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, prévoit que toute autorisation d’aménagement sera désormais délivrée localement par le préfet, lequel, on le sait, est généralement un ardent défenseur de l’environnement, insensible aux pressions amicales de notables et des entrepreneurs du coin… Il s’agit de « prendre les décisions au plus près du territoire afin de favoriser le dialogue avec les porteurs de projets« , explique – sans rire, au « Canard » le cabinet du premier ministre, ajoutant que cette décision est « dans la ligne de ce qui a émergé du grand débat. » Ah bon ?
Parer au plus préfet
Alexandre Gady, professeur à la Sorbonne (« Le Figaro », 5/4), s’inquiète : « Dans des lieux à forte pression immobilière, où des projets sont repoussés avec constance depuis plusieurs années, comme en Val de Loire ou sur la Côte d’Azur, on risque d’assister à un bétonnage de site exceptionnels.«
Ce que confirme Davis Couzin, président de l’Association des inspecteurs des sites et des chargés de mission paysage : « On va voir fleurir les projets d’hôtels cinq étoiles dans les prochains mois, je peux vous le dire ! Les promoteurs connaissent les ficelles locales pour faire passer des projets qu’on repousse depuis des années. Par exemple, dans les Pays de la Loire, l’agrandissement de stade du FC Nantes, des aménagements pour touristes sur le lac de Grand-Lieu, une passerelle géante au-dessus de l’Erdre, etc. Ce décret va mettre en l’air un dispositif qui a un siècle et qui a permis de sauvegarder les paysages remarquables et leur biodiversité. »
Le nouveau monde sera moche, ou ne sera pas !"

Le Canard enchaîné – 20/05/2019 – Professeur Canardeau –




Retourner vers « > Environnement < »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron