dimanche 23 juillet 2017
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Ministère de la culture

Sous-secrétariat du Marché de l’art et des Produits Culturels

ayagon_polaroid

Wolfgang Von Ayagon
Ministre du Marché de l’Art et des Produits Culturels
Diplômé de l’Académie des Arts militaires et économiques de Dröne_City

En Drönésie, comme dans la majorité des pays industrialisés, l’art fait partie intégrante de la vie sociale : il est en effet au service de l’État et a pour vocation de célébrer les joies de la famille, du travail et de la consommation. Le marché de l’art, vecteur de démocratisation culturelle, assume résolument un rôle de régulation des goûts de la population drönésienne. En effet, comme il serait fort hasardeux de laisser le public choisir selon ses propres critères esthétiques les œuvres dignes d’être exposées, le Présidictateur, dans sa grande mansuétude, a décidé que les critères du beau, du bon et du grand seraient déterminés par la main invisible du marché, ce juge impartial qui préside à la destinée de toute les sociétés occidentales évoluées.

L’art Officiel Drönésien

Grâce à notre Foire Internationale de l’Art Drönésien où éleveurs d’artistes et acheteurs d’art se rencontrent régulièrement, l’art officiel drönésien peut fleurir au sein de la cité. Mais cet art s’exporte également vers les grandes capitales internationales de la culture : Bures-Sur-Yvettes (France), Paris (Texas), Baharden (Turkménistan), ou encore Czerwionka-Leszczyny (Silésie).

Portrait officiel du Présidictateur

« Ô toi dont la paix dépend, sauvegarde ma patrie », fresque peinte par Knut Von Lechbott, artiste officiel. Cette fresque murale de 120 m de long orne le bureau présidictatorial. Elle est parfaitement représentative de la période romantique du peintre, et célèbre la capacité du présidictateur à conduire la patrie vers la victoire. La composition, habilement symétrique et en « V », renforce l’impression de majesté de ce portrait où la modestie naturelle du Présidictateur, et son humanité profonde, sont cependant perçues par le spectateur. L’arrière plan évoque, nul ne l’ignore, les paisibles paysages traversés par nos armées lors de leurs avancées pacificatrices.

Coup de pouce à la création : la mise en résidence surveillée des artistes

Au-delà de l’aide aux grandes institutions qui continuent de constituer un point d’appui au rayonnement culturel de notre Présidictature, le Ministère de l’Art et de la Propagande pour les Masses vient de faire franchir une étape importante au développement culturel de la Drönésie en apportant son aide à des lieux qui favorisent l’émergence culturelle. Retenus pour leur cohérence et leur pertinence, ces lieux qui concernent plusieurs quadrilatères de Dröne_City, auront, avec l’aide de la ville, mission de favoriser la création et l’émergence de jeunes talents officiels.

Concernant l’ensemble des disciplines artistiques et le spectacle vivant, la politique culturelle drönésienne fait le pari de la mise en résidence surveillée des artistes. En effet, bien surveillés, correctement encadrés et minutieusement localisés dans leurs résidences officielles, on constate une augmentation de la productivité des artistes. De nombreuses expériences réalisées en France, en Angleterre, et aux USA montrent que l’artiste, nourri, logé et instruit par l’État, produit plus et crée mieux quand il est en résidence surveillée. Alors que le mouvement ne saurait conduire qu’à la décadence des valeurs morales et esthétiques, le contrôle constant de l’activité culturelle se trouve favorisé par la mise en résidence. Aussi, la Drönésie a-t-elle a cœur d’apporter son soutien à la jeune création contemporaine en ouvrant son patrimoine pénitencier au plus grand nombre :

panoptique

La résidence surveillée d’artistes de la ville frontière de Sarkozÿ : les artistes disposent de cellules individuelles identiques, ce qui est la garantie d’une démocratisation culturelle authentique. Une tour centrale, occupée jour et nuit par des gardes armés, assure un contrôle optimal des besoins des jeunes créateurs.

cellule
artiste en résidence
Une cellule individuelle pour chaque artiste en résidence : le dépouillement permet à la créativité de s’exprimer sans contrainte.
Un jeune poète au travail : le souffle de la création drönésienne passe par la mise en résidence.
artistes inspection
Une troupe de théâtre en résidence. A gauche, les gardiens de la résidence de Sarkozÿ contrôlent la qualité artistique selon les critères du marché : le grand public doit réussir à bien comprendre l’expression des valeurs de l’État Présidictatorial. Inspection matinale d’une jeune plasticienne en résidence. Stimulés par l’affectueuse pression des gardes, la productivité des artistes atteint des sommets à Sarkozÿ !

Une politique muséale active

Une fois produites, les oeuvres sont acheminées par train jusqu’au Musée de l’Art Officiel Drönésien (MAOD) de Dröne_City afin d’y être exposées au public.

musée d'art contemporain

Le Musée de l’Art Officiel Drönésien (MAOD) de Dröne_City, véritable centre international de démocratisation culturelle : l’art est enfin à la portée des masses !

Dans une architecture muséale résolument tournée vers le futur, la culture drönésienne termine alors son cycle de démocratisation à l’aide des nouvelles technologies de l’information et de la communication : chaque drönésien est averti des nouveaux arrivages, et peut venir, à la date fixée par l’ordinateur central du MAOD, admirer les productions nationales. Un code barre, tatoué sur le front de chaque drönésien dès sa naissance, permet de vérifier l’acceptabilité culturelle de chaque oeuvre en fonction de critères socio-économiques de segmentation des publics élaborés par les sociologues du Laboratoire de Sociologie Compréhensive dirigé par le professeur Von Schmürtzentsen.

Cette politique dynamique et innovante souhaitée par la Présidictature répond parfaitement aux aspirations d’une nation qui entend se montrer accueillante aux artistes et aux créateurs, tout en privilégiant une compréhension authentique du message artistique par le public.

consomart

Grâce à cette politique culturelle, les clients du musée sont ravis, les artistes sont à l’abri, et les valeurs de la Drönésie s’exportent largement ! Le peuple, uni et enthousiaste, remercie son Présidictateur bien aimé !