Ministère de la santé

Hans Buzyn Von Veran Und Kovid
Ministre de la santé publique

Le Ministère de la Santé publique a pour objectif unique et indéfectible de veiller sur la santé du Présidictateur, de ses ministres et de ses proches. La période troublée que traverse la planète, avec la terrible pandémie due au virus Barbud-19, montre à quel point les services publics doivent être mis au service des élites et d’une économie planifiée par le Présidictateur en fonction de ses besoins et de ses désirs personnels. Aucune tâche n’est plus urgente à nos yeux que de permettre à l’économie drönésienne de bénéficier de cette opportunité pour renouveler le pacte sacré qui l’unit au pouvoir.

Le Présidictateur se porte bien

Le Présidictateur se porte bien, et jouit d’un environnement sanitaire sécurisé, loin des étrangers et des migrants venus de Barbudie occidentale à qui on doit la diffusion du virus Barbud-19. La vénérable armée drönésienne a pris les choses en main et contribue à l’élan national de solidarité en bombardant les cités barbudiennes, ainsi que les quartiers des villes de Drönésie orientale où les migrants barbudiens s’étaient sournoisement infiltrés. Le Présidictateur et ses proches disposent d’un stock inépuisable de masques anti-contagion, de médecins compétents et de palais où le luxe et la volupté contrastent agréablement avec la crasse des villes et l’entassement du peuple confiné dans ses appartements.

Tout est donc sous contrôle. Que le peuple drönésien tousse dans son coude et reste confiné durant les 20 prochaines années dans ses appartements, et tout ira bien. Nous ne laisseront pas dire que nous avons pris du retard dans la mise en place de mesures sanitaires exemplaires, puisque chaque Drönésien a reçu un SMS personnalisé un an après le déclenchement de la pandémie de manière à lui indiquer les petits gestes barrière qui rendront sa vie plus douce : aller chaque jour au travail en toussant dans son coude, rester confiné durant les 20 prochaines années en toussant dans son coude, ne jamais sortir sauf pour aller au supermarché en toussant dans son coude, et regarder la télévision officielle en toussant dans son coude.

Des services de santé modernes et performants

Nos services de santé sont les plus performants de la planète et bien des pays nous les envient. En voici la preuve :

Une médecine à la pointe de la modernité et dotée d’équipements adaptés. Les médecins de l’Hôpital Central Doctor Von Schmurtz Und Buzyn de Dröne City se préparent à une opération à cœur ouvert. Notez les mesures exceptionnelles prises en matière de prophylaxie : scalpels parfaitement désinfectés, et cigarettes au menthol. Chaque chirurgien a reçu une formation au toussage dans le coude lui permettant de répondre aux besoins les plus urgents de la population.

L’hôpital public drönésien a depuis longtemps réalisé sa transition numérique et est entré dans l’ère du soin 2.0. Nous suivons les principes directifs suivants :

 

  1. Il n’y a pas d’argent magique : structurer hôpital public suppose de traiter des questions internes par un renforcement des mesures de rationalisation : endettement et sous investissement, sous effectifs et sous rémunérations. Les parcours de santé et de relation à la ville sont un levier pour l’accélération du déploiement du dispositif de soin par smartphone masanté2022 et une invitation à l’innovation durable.
  2. La santé numérique (plus de 700 start up medtech en Drönésie) a de grandes vertus mais son impact réel est encore marginal, le marché peu mature, les solutions nombreuses et les modèles économiques fragiles. Nos économistes, tous formés à l’école de Chicago dans les années 1970, bénéficient heureusement de la longue expérience de nos voisins Français et Chiliens en matière d’ultra-libéralisme, seule garantie d’une santé parfaite pour les investissements réalisés par le Présidictateur et ses proches dans l’industrie numérique et les medtech. Enfin, « l’éco système » de l’hôpital 2.0 bénéficie d’une une offre numérique variée, cohérente, interopérable, compatible avec les normes édictées par « l’Etat plateforme numérique ».
  3. Le développement d’une santé 2.0 oblige à une plus grande participation des patients à la prise en compte de leur santé : qu’ils toussent dans leur coude en suivant les conseils de l’appli “Je tousse dans mon coude” et en suivant le Ach ! tag #Toussedanstoncoudeconnard!
  4. Éduquer la population : la pandémie actuelle montre la nécessité d’une éducation civique à la santé et à la prévention : tous les contrevenants seront exécutés de manière prophylactique par noyade dans un bain d’eau de javel et d’acide sulfurique.
Les chirurgiens de l’hôpital public drönésien au travail : grâce aux medtech développées par nos startup, les patients sont comblés, et les investisseurs sont réjouis.

Communiqué officiel

Slogan drönésien :
Ayons le courage d’être des brutes !