mercredi 22 novembre 2017
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Discours présidictatorial contre les casquettes à l’envers

casquettes à l'enversLe Présidictateur a prononcé un grand discours au Vélodrome d’Hiver de Dröne City, en l’honneur des combattants qui luttent sur le front contre nos ennemis héréditaires, les ignobles Barbudos. Lors de ce discours, le Présidictateur a tonné contre la jeunesse drönésienne oisive qui se complait à écouter du rap, cette musique venue d’ailleurs, de pays où l’on prie sous des minarets au lieu de vénérer l’Ordre Nouveau Drönésien, l’Ordre du Grand Marché Européen, de la Sainte Concurrence et de la Sécurité Intérieure  :

Je veux saluer ces premiers pionniers qui ont affronté les risques du combat dès 2007, et les rigueurs encore plus dures du terrible hiver 2009. Grâce à la Légion, la Drönésie a la possibilité de reconstituer la seule force militaire qui peut être acceptée en Europe, puisqu’elle concourt à la défense commune… Ne sait-elle pas, notre jeunesse, que si elle ne combat pas, la jeunesse d’Europe qui donne son sang à flot sur le front de l’Est, n’aura que mépris pour elle ? Avoir 20 ans, vivre à l’époque la plus grandiose de l’histoire humaine et faire le “zazou” physiquement, moralement… Quelle décrépitude, quelle déchéance ! Ce que je veux, c’est que le jeune aime la Drönésie quand il vit dans ce pays, c’est qu’il trouve un travail, et qu’il ne parle pas le verlan. C’est qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. C’est qu’il essaie de trouver un boulot, et qu’on l’accompagne dans sa formation. C’est tout ça. Et je crois que si on veut être porteur de paix, on doit accepter l’autre dès lors qu’il respecte les lois”.

L’écriture de ce discours historique, comme on peut le voir, a bénéficié de l’aimable concours de Jacques Doriot (fondateur du Parti populaire français) et de Nadine Morano (Secrétaire d’État à la Famille, au Travail et à la Patrie du Gouvernement de Vichy), deux grands amis de la Présidictature de Drönésie Orientale : qu’ils en soient ici remerciés.

Commentaires

2 Réponses à “Discours présidictatorial contre les casquettes à l’envers”

  1. Jean Sérien dit :

    Même dans les mosquées, faudra-t-il retirer ses talonnettes, fussent-elles à l’envers ???

  2. Bulltoutou dit :

    Oui mais, on a un net avantage dans noooootre chèrébopéhi. Avec la paupérisation galoppante (j’ai mis 2 p. Dans tous les cas ça ira plus vite) les armements sont de plus en plus chers ! En France on n’a déjà plus les moyens d’en fabriquer et Vévé (Morin, Hervé, pas Edgard !) est en train de brader ce qui reste d’armée que le Chi avait déjà bien déglinguée (le Chi, branleur de gauche, de la main gauche pour être précis). Comme ça on devra se foutre sur la gueule à mains nues. Ca permet d’avoir une concurence non faussée. Et c’est bon pour le bilan carbone, du coup !

Laissez un commentaire