jeudi 22 juin 2017
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

En direct du Centre d’Information Guerrière de Drönésie Orientale

Bulletin du dimanche 25 octobre 2009 à 23h40.

Cette journée est classée Rouge sang dans le sens des attaques commando au niveau national.

État des Combats autour de la capitale :

La guerre est fluide à part un ralentissement des chars de la division Total Karkass au niveau de la nationale B 52 où un accrochage avec des pacifistes a fait 250 morts dans le village de Schmurz-Sur-Öder.

Province :

La guerre ne présente aucune difficulté en cette période de vacances : les chars, repeints à neuf et survolés par nos drones de combats, pilonnent les troupes barbudiennes autour de  la charmante bourgade de Schmetterlingsstil. Pour plus de sécurité, nos commandos ont brulé l’église et tous ses occupants avant de renvoyer les réfugiés en charter vers leur pays d’origine où ils ont été précipités de l’avion à 5000 m d’altitude. Une saine politique d’immigration adossée à une conception virile des rapports humains, voilà la leçon que nous retenons de nos amis et voisins de la République Démocratique de France.

Accident : les conseils BISON FUTÉ

Adapter la conduite de son char aux conditions météorologiques

En période automnale, les usagers de la guerre se trouvent souvent confrontés à des situations météorologiques peu propices à une blitzkrieg sécurisée. La luminosité est globalement plus faible, quelle que soit l’heure de la journée. Tout l’environnement devient moins perceptible et notamment les piétons (les enfants sont alors plus difficile à écraser sur le chemin de l’école en particulier), souvent vêtus de sombre, ou les cyclistes mal éclairés, ce qui interdit de les prendre pour cible avec la mitrailleuse. La mauvaise visibilité due aux conditions atmosphériques (pluie, brouillard…) diminue la vigilance du conducteur de char, accentue la fatigue et affecte sérieusement la capacité de réaction du mitrailleur. Roulez en feux de croisement et actionnez le canon de 35 dès que la luminosité est insuffisante : vous dégagerez ainsi la route de tous les obstacles humains qui l’encombrent sur le chemin de la victoire totale des armées drönésiennes sur le monde civilisé.

tiananmen-chars

80 % de l’activité guerrière est une activité visuelle

Être vu et bien voir prend encore plus d’importance l’automne. Adaptez votre vitesse aux circonstances et gardez une distance de sécurité confortable avec l’ennemi : le tir assisté par radar et GPS offre l’opportunité d’une guerre chirurgicale bien plus agréable que le combat au corps à corps.

Une visibilité insuffisante est un facteur de risque souvent aggravé par une vitesse excessive ou inadaptée aux conditions météorologiques.

Les premières conséquences mortelles apparaissent aux alentours de 25 km/h pour un usager non ceinturé et de 40 km/h pour un usager ceinturé. Une fois que vous avez capturé un prisonnier, et que vous l’avez attaché à l’arrière de votre char avec sa ceinture, il convient donc de rouler entre 25 km/h et 40 km/h si vous désirez voir son corps déchiqueté par les aspérités de la route. Cette manière de procéder vous garantira l’adhésion et la ferveur des contrées ennemies traversées et de leur population.

Respectez les limitations de vitesse et gardez une distance de sécurité confortable lorsque vous attaquez un hôpital. Ainsi, vous ne risquerez pas d’attraper le virus de la grippe H5N1. Attention ! Lorsqu’il pleut la distance de freinage jusqu’à l’arrêt du véhicule augmente. Profitez-en pour faire des économies de carburant lorsque vous entrez à toute vitesse dans un village ennemi et que vous rencontrez des enfants ou des personnes âgées sur votre chemin : le dérapage contrôlé ravira le conducteur de char et économisera les balles de votre mitrailleuse. Rappelons que lorsqu’un véhicule blindé roule à 50 km/h sur route sèche, il doit parcourir une distance de 28 mètres pour arrêter son véhicule (14 m de temps de réaction + 14 m de distance de freinage avant écrasement complet d’une famille ennemie). A 90 km/h, 70 mètres sont nécessaires (25 m de temps de réaction + 45 m de distance d’écrasement, sauf si vous percutez un hôpital, ce qui augmente vos chances d’obtenir la médaille du mérite militaire drönésien).

Cigare

Laissez un commentaire