Essai (Naissance d’une association d’idées)

Conversation sur le forum Usenet fr.rec.arts.musique.rock à l’époque où je m’intéressais encore au rock (si si, ça a été le cas…)

Régis écrivait :

essai

DRÖNE Répondit :

C’est intéressant, et je suis assez d’accord avec l’argument principal. J’aurais, certes, apprécié un développement plus important de la partie concernant la méthode à mettre en oeuvre pour répondre à une question aussi fondamentale. Mais l’ambition interprétative de votre texte apporte puissamment, grâce à l’ampleur et à la générosité de sa problématique, l’éclatante démonstration que l’essai n’est pas un genre mineur dans notre culture. Votre hypothèse sur l’inachèvement fondamental de tout acte de communication, apporte ainsi une magistrale contribution au champ des recherches sur la culture et la musique.

Au fait, vous trouverez des références très intéressantes sur ce sujet en allant sur fr.test


DRÖNE
enthousiaste

Chrysostome rétorqua :

Vraiment très intéressant… Et le rapport avec le rock dans tout ça ?

DRÖNE se défendit ainsi :

Je suis d’accord ! Et d’ailleurs, je comptais bien revenir sur ce problème fondamental que constitue le rapport dans le processus de production industrielle du rock. Rapports d’activité, rapports de financement, rapports d’audit : le jeune rocker n’a plus le temps de gérer convenablement ses affaires commerciales à cause de l’insoutenable pression fiscale, et à cause du caractère procédurier des tâches administratives dont l’Etat l’accable. Il faut que cela cesse, car sinon, toute l’industrie du rock risque d’en pâtir, et avec elle des millions de salariés de par le monde. Puis, arrivé à un âge canonique, le rocker se retrouve seul et sans ressources, mis au ban de la société. Il faut donc inventer un nouveau système de répartition des retraites, indexé sur le taux de décibels reçus au cours de la carrière des rockers.

Je propose donc de créer la Ligue de Protection des Rockers Contre l’Oppression Fiscale, pour la Réduction des Tâches Administratives, et Pour une Meilleure Répartition des Retraites : la LPRCOFRTAPMRR.

Oui, sous l’étendard azuré de la LPRCOFRTAPMRR, constituons un fond de retraite pour les rockers !


DRÖNE
putain, c’est grave là !

Elwood fit remarquer :

La seule retraite que peut subir un rocker est la mort…

C’est vrai que c’est grave là….

Benoit se lança alors dans le débat :

Peux-tu préciser ? Est-ce que tu sous-entends qu’au delà d’un age limite, le rocker doit mourir? Auquel cas il faudrait au préalable définir cet age limite. A 20 ans les punks étaient déjà des dinosaures, à l’heure actuelle à 30 ans on passe pour un vieux con (dans la famille rocker (je voudrais le père)). Faut-il abattre les Stones sur scène pour faire un exemple ?

Ou bien alors, tu veux dire que les rockers doivent spontanément s’éteindre d’eux mêmes avant de pouvoir exiger une hypothétique retraire, et alors là, la LPRCOFRTAPMRR ne serait qu’une gigantesque escroquerie fomentée pour une élite pseudo-intellectuelle et burocratique en mal de nouveaux détournements financiers. Ne pourrions pas y voir l’empreinte diabolique de la Direction Répressive des Örganisations Normatives Exécutoires ? Je me pose la question.Peut-être que tu signalais simplement que le rock est déjà mort (ou en passe de l’être) et que tous ses acteurs, très sportivement ne songent qu’à s’engouffrer bille en tête dans la dynamique ainsi engagée. J’ai d’ailleurs eut l’occasion de lire des articles très pointus sur le sujet dans Télé Poche.Encore pourrions-nous définir ce qu’est la mort ainsi que sa portée réelle au niveau de la galaxie.

Mais ceci est un autre débat.

>C’est vrai que c’est grave là….

Tu l’as dit.

Benoit
Je m’intéresse, quoi.

DRÖNE poursuivit ainsi :

En tant que président fondateur et seul membre à vie autoproclammé de la LPRCOFRTAPMRR, je me dois d’apporter quelques précisions :

La LPRCOFRTAPMRR est une organisation charitable et non gouvernementale destinée à lutter pour la liberté administrative et économique des rockers. Ses objectifs sont :

1. moins de charges sur l’industrie du rock

2. moins de formalités administratives

3. une retraite complémentaire pour les rockers à partir de 20 ans, mais indexée sur le taux de décibels subis

4. organisation des funérailles gratuite pour les rockers décédés à l’âge de 27 ans.

Par contre, la Direction Répressive des Örganisations Normatives Exécutoires est le bras armé de la LPRCOFRTAPMRR. Son but est plus pointu : il s’agit d’agir sur le rock de manière à rentabiliser la LPRCOFRTAPMRR. La D.R.Ö.N.E se propose de se charger de l’exécution précoce des rockers dès l’âge de 24 ans. Mettons que vous possédiez un rocker de cet âge à la maison. Il est fatigué, n’a plus d’entrain pour le travail, et il ne fait pas sa part de vaisselle. Bon, vous nous l’amenez sous un prétexte quelconque, et nous, on le pique et il s’éteint sans douleur. Ensuite, la D.R.Ö.N.E se charge du corps en transmettant le dossier à la LPRCOFRTAPMRR pour les obsèques. Au passage, nous prenons une petite commission, pour les frais de dossier.

Voilà, je vous laisse maintenant débattre de la mort du rock, en vous priant d’agréer, messieurs, l’expression de mes plus sincères condoléances.


DRÖNE
Président Directeur Général de la LPRCOFRTAPMRR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Crrrrrouic ! (Pour une sémio-linguistique de la musique concrète)

ven Mar 20 , 2009
Posté sur le forum Usenet fr.rec.arts.musique.rock à l’épque du Jurassique… ou peut-être même avant. Tabatha écrivait : > ??? Pas de ouip, ouip ni de scrr, sccr chez Sneaker Pimps ? T’as déjà pensé changer d’enceintes ? > En revanche suis d’accord avec toi. Chez Whales y’a un maximum de […]

Communiqué officiel

Slogan drönésien :
Ayons le courage d’être des brutes !