Hélàs, hélàs, Ô Muhammar, tu nous as quitté !

kadhafiC’est avec une profonde tristesse que la Présidictature de Drönésie orientale s’associe à la douleur du peuple libyen qui vient de prendre son illustre Guide Suprême, celui qui avait su sortir le pays de la barbarie afin de le conduire sur la voie de la modernité et de l’humanisme démocratique. Nous envoyons un vibrant message de soutien à son dernier fils, Salif Al islam, détenteur d’un doctorat en sciences politiques de la London School of Economics portant sur les vertus du “Soft power” et de la participation citoyenne aux prises de décision politiques : ce grand humaniste avait impulsé un vaste mouvement en faveur du peuple, et profondément transformé les institutions de son pays, jusqu’à en faire un modèle pour le respect des libertés publiques. Sans le travail de sape d’infâmes gauchistes à la solde de Kremlin, la Libye aurait pu être l’un des prochains Etats à demander son intégration à l’Europe, avec l’appui de Nicolas Sarkozy qui avait été le plus fidèle admirateur des visions politiques de Muhammar Kadhafi. En tant que Présidictateur, je pleure aussi plus qu’un maître : un ami, un fils, un frère. Muhammar : nous te vengerons, et ta mort n’aura pas été vaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article suivant

53,06 % de français appelés à se faire enlever leurs prothèses cérébrales défectueuses

mar Déc 20 , 2011
Le 24 décembre au plus tard, les autorités sanitaires françaises vont demander aux 53,06 % de citoyens français porteurs d’implants cérébraux de type BIPP (Brain Implants Political Protheses) de se les faire enlever. Ces prothèses défectueuses sont en effet suspectées d’avoir causé la réflexion d’au moins une personne et le […]

Communiqué officiel

Biométrie participative :

Suite à une décision unilatérale du Service Informatique Présidictatorial, veuillez retirer vos prises USB de votre moelle épinière afin que nos équipes d’intervention vous reconfigurent le dispositif biométrique.