Ach !
samedi 14 décembre 2019
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Invasion publicitaire

Invasion publicitaire en Drönésie

Par notre envoyé spécial : Le Lion Bleuflorophage

Dans la nuit du 4 août, un groupe d’individus masqués a entrepris l’installation, sur la façade du palais présidictatorial, d’un immense calicot représentant une ménagère de moins de cinquante ans occupée à consommer.

La masse bruissante des drönésiens massés devant le spectacle insolite de cet accrochage n’a apparemment pas troublé les activités de ces individus à la physionomie imprécise. Le mystère est total mais le calicot étant des plus étrangement insignifiant et repoussant, il semblerait que l’opération puisse être prochainement revendiquée par un groupe interventionniste du mouvement de l’avant garde académique “Tendance des Tendances” financé par les institutions de promotion de l’esthétique barbudienne.

Il est également possible que le projet soit une tentative de l’école philosophique “Empire des Sens”, qui s’évertue depuis trente ans à inscrire dans les champs visuels de chacun des agencements formels aléatoires dans le but de déléguer au hasard la responsabilité de construction des significations et de propagation des représentations collectives.

Enfin, certains commentateurs n’excluent pas l’hypothèse selon laquelle le Présidictateur aurait lui-même orchestré l’opération dans le but de tester la falsifiabilité de l’univers dronésien.

Les réactions ne se sont pas faites attendre, une première pétition a été diffusée pour que l’on remplace le portrait de la ménagère consommante par une effigie en pied d’une actrice inconnue en fourreau noir se baignant dans une fontaine. L’idée a ensuite circulé de lancer une pétition pour dénoncer le projet de promotion abusive de l’actrice inconnue au nom d’intérêts peu éclaircis.

Le présidictateur a lancé un appel au calme mais un troupeau de lions des savanes excités par la chair fraîche de la ménagère consommante est apparu hier soir en vue du palais présidictatorial. On craint quelques échauffourées. Il est demandé à la population drönésienne de faire comme bon lui semble.

Laissez un commentaire