Ach !
jeudi 12 décembre 2019
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

John Collins

Par Le Lion Bleuflorophage

deux cranes

Tiré de “Le sourire du Flamant Rose, réflexions sur l’histoire naturelle“, de Stephen Jay Gould, Le Seuil 1988 pour la traduction française. Les lithographies de John Collins sont tirées du livre de S.G. Morton, chef de file des thèses polygéniste en Amérique (Adam et Eve comme ancêtres exclusifs de l’homme blanc), dans Crania Americana publié en 1839.

La représentation de l’amérindien, inhabituelle, avec sa machoîre inférieure, fait apparaître la boite cranienne basse et aplatie, plus petite et plus “primitive” que le crâne de l’homme blanc, sans machoire inférieure présente, donc redressé vers l’avant.

Laissez un commentaire