Karl Plattner

Par Le Lion Bleufleurophage

crane_fleur
Karl Plattner

Karl Plattner a été un ami à nous, peintre et graveur autrichien décédé il y a une dizaine d’années. Sa femme continue d’être une amie. Il s’est suicidé, c’était un très grand dépressif, inquiet, instable. Ses gravues sont magnifiques, avec des cadrages qui jouent sur le fait que la scène étant tronquée, l’interprétation reste toujours très ouverte. Ici le squelette et la fleur, si fragile, semblent s’inscrire dans la fameuse grande tradition des vanités, mais dans le même temps, le squelette lui-même tient la fleur, et l’offre comme dans les annonciations, où l’Ange Gabriel brandit parfois le Lys. Il y a quelque chose d’ambigü, d’ironique et d’émouvant, dans ce fragment de scène où le rapport entre le squelette vivant et la fleur appelle des interprétations de toutes sortes et ridiculise un peu dans le même temps toute cette activité interprétative vaine finalement, ce qui remet le thème de la vanité à un autre niveau.

Le Lion Bleuflorophage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

John Collins

dim Mar 25 , 2007
Par Le Lion Bleuflorophage Tiré de “Le sourire du Flamant Rose, réflexions sur l’histoire naturelle“, de Stephen Jay Gould, Le Seuil 1988 pour la traduction française. Les lithographies de John Collins sont tirées du livre de S.G. Morton, chef de file des thèses polygéniste en Amérique (Adam et Eve comme […]

Communiqué officiel

“Les étrangers n’ont pas vocation à s’intégrer dans la société française” (Manuel Valls, Socialisme et barbarie, Presse du Fer et de l’acier, 2014).