dimanche 23 juillet 2017
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Le Pen est (techniquement) mort : let’s celebrate !

lapineLe comique troupier Jean Abdel Marie Sidi Von Le Pen, ancien responsable du Service de Gestion des Accumulateurs Électriques de l’Algérie française, qui s’était reconverti depuis l’indépendance de son pays natal en comique troupier, est techniquement mort. Il avait décidé de monter une dernière fois sur scène lors de la foire aux Bas du Front organisée comme chaque année le 8 mai dans son bled, pour la commémoration du massacre de Sétif. A cette occasion, il devait, comme à l’accoutumée, se livrer à son exercice de pétomane préféré. Mais, une fois devant son public composé de Bas du Front à l’épaule luxée (la frange extrémiste adepte des exercices de musculation du bras droit), il fut pris d’une irrépressible colique néphrétique et, levant pathétiquement les bras, son sphincter putride se vida devant la horde des journalistes réunis pour célébrer le Basdufrontisme. Son sourire crispé, immortalisé par les photographes, restera comme un détail de l’histoire des comiques troupiers. Le caractère graveleux de son humour ne nous permet pas, ici, de regretter sa disparition.

Sa fille, Murène Lapine, membre du collectif des Alcooliques Nazis Reconvertis, est promise à un bel  avenir politique dans la France réactionnaire et médiatique des années 2015 : elle restera cependant comme un détail insignifiant de l’histoire des idées politiques.

Après ce dernier et mortel spectacle, la scène a du être désinfectée par les services sanitaires et la foule fut évacuée par crainte d’une épidémie d’Ebola. Un périmètre de sécurité a été installé, et des masques à gaz ont été distribués aux habitants, l’odeur étant devenue insoutenable.

Laissez un commentaire