jeudi 22 juin 2017
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Signature d’un accord

Signature d’un accord de coopération barbudo-drönésien !

Par notre envoyé spécial : Le Lion Bleuflorophage


Comme tous les observateurs attentifs de la Drönésie ont pu le constater à travers ces pages, la philosophie de ce peuple singulier exclut résolument toute forme de dichotomie simpliste. C’est là une caractéristique qui les distingue radicalement des barbudos : ceux-ci sont manichéens tandis que les drönésiens ne le sont pas. Plus précisément, tous les barbudos sont manichéens tandis que les drönésiens peuvent fort bien ne pas l’être.

C’est ainsi que certains d’entre vous auront pu ressentir un désarroi injustifié à l’annonce d’un accord bilatéral entre la Drönésie et les barbudos, accord préparé longuement par les plus proches collaborateurs du Présidictateur et signé hier de sa main même. Mais gageons que ce désarroi sera bien moins ressenti par les drönésiens, que par ceux qui s’efforcent de penser à la manière des drönésiens.

En réalité, le Présidictateur lui-même revendique des liens amicaux avec certains barbudos, témoignant là d’une ouverture d’esprit qui n’est que le corollaire de la force de ses convictions : il est certains barbudos qui ne sont pas comme leurs compatriotes, voire des barbudos que l’on pourrait pratiquement considérer comme des drönésiens qui s’ignorent n’était l’absence irréductible de certaines caractéristiques drönésiennes qui isolent notre peuple du reste du monde.

Ce sont là des exceptions qui corroborent d’ailleurs très fortement la vision beaucoup plus globale que l’on peut avoir des barbudos en général, et qu’il est bon d’entretenir. C’est en vertu de liens purement individuels entre notre Présidictateur et certains barbudos très précis que cet accord a été signé, et en aucun cas au nom d’une alliance globale entre la Drönésie et les barbudos : loin de nous ligoter dans d’insupportables compromissions idéologiques, cet accord nous offre tout au contraire des opportunités inouïes dans notre lutte contre l’Ennemi, du fait de ces liens singuliers qui affaiblissent la cohésion barbudienne et font entrer certains d’entre eux dans la mouvance drönésienne.

Cet accord est donc une nouvelle victoire contre les barbudos, que nous devons à l’ouverture d’esprit et à l’intelligence politique de notre Présidictateur et – ne l’oublions pas – de ses proches collaborateurs, dévoués corps et âme à la cause.

Saluons ce nouveau pas vers une autonomie idéologique totale de la Drönésie !

Laissez un commentaire