Signature d’un accord

Signature d’un accord de coopération barbudo-drönésien !

Par notre envoyé spécial : Le Lion Bleuflorophage

 

Comme tous les observateurs attentifs de la Drönésie ont pu le constater à travers ces pages, la philosophie de ce peuple singulier exclut résolument toute forme de dichotomie simpliste. C’est là une caractéristique qui les distingue radicalement des barbudos : ceux-ci sont manichéens tandis que les drönésiens ne le sont pas. Plus précisément, tous les barbudos sont manichéens tandis que les drönésiens peuvent fort bien ne pas l’être.

C’est ainsi que certains d’entre vous auront pu ressentir un désarroi injustifié à l’annonce d’un accord bilatéral entre la Drönésie et les barbudos, accord préparé longuement par les plus proches collaborateurs du Présidictateur et signé hier de sa main même. Mais gageons que ce désarroi sera bien moins ressenti par les drönésiens, que par ceux qui s’efforcent de penser à la manière des drönésiens.

En réalité, le Présidictateur lui-même revendique des liens amicaux avec certains barbudos, témoignant là d’une ouverture d’esprit qui n’est que le corollaire de la force de ses convictions : il est certains barbudos qui ne sont pas comme leurs compatriotes, voire des barbudos que l’on pourrait pratiquement considérer comme des drönésiens qui s’ignorent n’était l’absence irréductible de certaines caractéristiques drönésiennes qui isolent notre peuple du reste du monde.

Ce sont là des exceptions qui corroborent d’ailleurs très fortement la vision beaucoup plus globale que l’on peut avoir des barbudos en général, et qu’il est bon d’entretenir. C’est en vertu de liens purement individuels entre notre Présidictateur et certains barbudos très précis que cet accord a été signé, et en aucun cas au nom d’une alliance globale entre la Drönésie et les barbudos : loin de nous ligoter dans d’insupportables compromissions idéologiques, cet accord nous offre tout au contraire des opportunités inouïes dans notre lutte contre l’Ennemi, du fait de ces liens singuliers qui affaiblissent la cohésion barbudienne et font entrer certains d’entre eux dans la mouvance drönésienne.

Cet accord est donc une nouvelle victoire contre les barbudos, que nous devons à l’ouverture d’esprit et à l’intelligence politique de notre Présidictateur et – ne l’oublions pas – de ses proches collaborateurs, dévoués corps et âme à la cause.

Saluons ce nouveau pas vers une autonomie idéologique totale de la Drönésie !

Le Lion Bleuflorophage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Communiqué champêtre

dim Mar 22 , 2009
Par notre envoyé spécial : Le Lion Bleuflorophage Les habitants de la Drönésie ont été informés hier par voie de haut-parleur de la décision du Présidicateur concernant le Mont Sunévé, dont les neiges éternelles s’illuminent quotidiennement pendant quelques instants, au levant et au couchant. Pour célébrer un des innombrables anniversaires […]

Communiqué officiel

Wolfgang Von Ayagon, Ministre du Marché de l’Art et des Produits Culturels déclare :
“L’art et la culture sont au marché ce que l’essence est au moteur à explosion. C’est pourquoi, j’ai décidé de faire exécuter une fresque d’art contemporain drönésien de 300 m² en hommage à notre vénéré Présidictateur. Cette fresque, réalisée gratuitement par nos peintres officiels, sera visible dans peu de temps dans le Quadrilatère 27 du quartier administratif de Dröne_City”