5

La Présidictature de Drönésie Orientale se félicite du jugement rendu par la Cour de cassation à l’encontre de Thierry Ehrmann, dit “Le Demeuré du chaos”, qui, se prétendant “artiste contemporain” alors qu’il est avant tout un capitaliste mégalomane dont la fortune est issue du Minitel rose français, avait massacré un […]

Protégée par de hautes murailles et de robustes barbelés, la Drönésie Orientale bénéficie d’une protection idéale contre les intrusions. Cependant, un redoutable fléau réussit parfois à troubler la quiétude des drönésiens : le Cartel de l’Art Contemporain ! Financés et armés par El Barbudo, le sinistre tyran démagogue qui assiège […]

> AVERTISSEMENT < Le site auquel vous êtes sur le point d’accéder contient des images et des textes d’une extrême vulgarité qui risquent de heurter la sensibilité des gens de bon goût. Sous couvert d’expérience artistique novatrice, Fred Forest pollue en effet le web avec des idées sur l’amour qui […]

Premier ready made juridico-artistique de l’ère numérique DrÖne 1er, La Présidictature, Le Colonel de division délégué aux affaires artistiques Albrecht Von Schmurdtz, l’Öberstumpfürher Helmutt Ayagon du Ministère de la culture et de l’économie du marché de l’art contemporain, ainsi que le Général de brigade Vassili Brutalonov du Ministère de la […]

Mars 2004 : Contribution au site PoetiK-politiK-elektion D’après ses auteurs, le site www.election-Z.com se présente comme une “performance internet”. Il s’agissait de “brouiller, intercepter, télescoper les élections régionales, en essayant de produire une dynamique de “démocratie médiatique”. Le projet se développera selon différentes vectorialités et matérialités. Réussir à créer une […]

Novembre 2003 – mai 2004 : drÖne exposé au musée d’art contemporain de San Diego et Los Angeles Non, je ne délire pas : cette opération a tout d’abord pris la forme d’une interview réalisée par Bituur (du collectif vnatrc?) dans le cadre du projet piece2piece d’Eduardo Navas. Le principe […]

Communiqué officiel

La Drönésie est placée en état d’alerte maximale pour des raisons dont le Présidictateur n’a pas à rendre compte. Désormais, toute tentative de déviance par rapport à la règle sera passible de sanctions. Nul n’étant censé ignorer la règle, le Présidictateur n’a donc pas besoin de la formuler. Si vous ne connaissez pas encore la règle, c’est que vous êtes en faute et que vous ne tarderez pas à être incarcéré.