Ach !
mercredi 19 décembre 2018
Site officiel de la Présidictature de Drönésie orientale. Vous pénétrez sur un territoire étroitement surveillé : tout abus sera sévèrement puni.

Un commando démasqué

Un commando de barbudos démasqué aux confins de la Drönésie orientale

Par notre envoyé spécial : Le Lion Bleuflorophage

On nous signale l’arrestation d’un commandos de barbudos, dans une grande garden party d’étudiants drönésiens où ils s’étaient subrepticement introduits pour répandre en sous-main quelques ferments idéologiques particulièrement délétères. Fort heureusement, ils ont été identifiés avant d’avoir pu commettre le moindre forfait. Fort peu au fait de la culture musicale drönésienne, ils ont commis l’erreur singulière de se mettre à fredonner les airs interprétés par notre cher présidictateur venu en personne animer la garden party. On a tout d’abord entendu un “mmmmmmmmm” vaguement swingué, puis un “la la la la la”, couvrant l’hymne drönésien “Sonatine Technocratique”, ce qui a immédiatement alerté l’attention des étudiants présents dans l’entourage des intrus, un tel comportement étant bien révélateur de l’irrésistible propension des barbudos à préférer le son de leur propre voix à tout autre bruit organisé. C’est la présence d’esprit et l’audace d’une jeune coordonnatrice qui a permis de dénouer très rapidement une situation pénible à laquelle étaient mal préparés de jeunes étudiants inexpérimentés : saisissant une pile de 250 assiettes de porcelaine blanche sur la table la plus proche, elle l’a expédiée d’un geste vigoureux à la figure des barbudos, non sans veiller à respecter parfaitement le tempo de la prestation musicale présidictatoriale, lui rendant ainsi un délicat hommage. Le présidictateur a tenu à lui adresser personnellement ses félicitations civiques et musicales, au cours d’une cérémonie qui a pris place dans le grand bureau présidictatorial.

Laissez un commentaire